Un visage de l’exil

Posté par nouvellefrancemexiquefrance le 2 octobre 2008

1106081820.jpgN’ayant pas d’idée asteur. Je reprends un message laissé dans le blog d’une copine après m’être remémoré une expérience quasi-religieuse vécue dans le monde de Myriam Beaudoin*, aussi bien dans la lecture que sur le terrain :

Se promener dans Outrement, c’est sortir à l’extérieur pour aller vers un autre intérieur. C’est ôter tes habits en même temps que tu déchires ta lecture pour rester dans la nudité la plus sommaire.
1106081826.jpg1106081830.jpg
Ton corps doit devenir frêle et transparent. Il ne doit pas cacher la vue des autres car il doit se transformer en un verre pur et translucide. Puis quitter les grands boulevards pour t’introduire dans l’intimité de ces personnages habillés en noir et blanc. Te transporter le long de ces allées verdoyantes pour apercevoir d’un côté et de l’autre que tu n’existes pas puisqu’on ne te regarde pas. Tu as beau t’attarder à contempler la joie enfantine endeuillée qui laisse sa trace sur un carreau vert, où les années de l’innocence s’en vont pour laisser la place aux corvées familiales.
Ces gens-là t’ignorent, et s’il y en a un qui te regarde c’est pour te dire que de toute façon en tant que goy, tu ne rentras pas au paradis. Que le Messie te jettera dans les abîmes pour le préférer lui ou elle. Et si c’est toi qui oses le regarder, il baissera ses yeux pour te montrer que tu n’as pas le droit à sa lumière. C’est en ce moment là qu’une paisible solitude enveloppera ton corps pour t’abandonner à cette chute méritée dans un trou noir qui éclipsera la lumière d’un soir d’été ou d’automne. …

hadassabig.jpg

* LIEN VERS LE SITE INTERNET À L’ORIGINE DE CETTE PENSÉE

Laisser un commentaire

 

AKWABA |
poome |
WhiSp3r Energie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La vie à West-Cappel
| Commémoration de la Nakba à...
| congobasta